2016-12-08 Réunion du collectif

Date : 08 décembre 2016

Présents: Stéphane P. - Mickaël H. - Fanny B et sa fille Zoé - Sylvain P. - André M. - Marc M. - Elisabeth M. – Yannick  et son fils Benjamin - Sylvie L. - Georges M. - Christine C. - Sylvie J. - Gérard S. - Marc B. - Sylvie G. – Violette

 

Ordre du Jour

  1. statuts 
  2. monnaie locale complémentaire

 

1/ statuts du collectif

Suite à la journée en Transition, la question de se mettre en association est envisagée. 
 
Aujourd’hui, en tant que collectif, nous pouvons rencontrer des difficultés face à l’agglo lors de manifestations ou autres, d’où l’intérêt de monter une association pour Cpet. Il y a d’ailleurs pas mal de mouvements en transition qui se montent en association (ex du capep 78, pour contact Laurence LEDOU) 
 
Une réunion, en amont, a permis un premier travail de réflexion sur :  

  • les statuts
  • un règlement intérieur
  • une charte 

 
La définition de la charte sera importante et travaillée avec l’ensemble du collectif de la Transition (prévoir ½ journée de travail en collectif).  
 
La question est posée de comment organiser ce travail ? en grand groupe ? en réunion supplémentaire ? 
 
Décision prise : Marc B envoie une trame de charte / statut en faisant une compil’ de ce qui existe. Il nous l’adresse à tous par mail pour commencer le travail. 
  

point sur : Communication Interne / Organisation des mails 

Nous sommes tous d’accord pour dire que nous nous perdons dans l’envoi de mails trop nombreux et non organisés. 

Débat autour de la fermeture du google group et d’utiliser uniquement les framalistes. 
 
Importance d’avoir un « mini-temps » ou tuto de formation à l’utilisation des outils framasoft qui permettent de travailler en groupes.

Nous avons tous reçu une invitation d’inscription à Framabox ce jeudi matin par Stéphane, qui va nous préparer un tuto d’utilisation.
 
Autre outil : loomio / google drive pour mettre en partage des documents (qui ne serait pas possible sur framaliste). 
 
Importance de trouver l’outil qui va bien pour mieux communiquer et faire en sorte que tout le monde puisse utiliser cet outil et se sentir à l’aise. 
Il faudrait peut-être un petit groupe de travail sur les outils de communication, en prenant en compte l’esprit de l’outil par rapport à l’éthique de Cpet… 
 

2/ monnaie locale complémentaire

- L’exposition à la maison de quartier des Touleuses dans le cadre de la semaine a été un échec, l’exposition n’était pas pertinente et nos permanences chaque soir n'ont permis de récolter qu’un nouveau contact.

- La table ronde à Vauréal du 3 décembre 2016 a été annulée. Cependant, le maire actuel de Vauréal et l’ancien mairie nous attendent pour une nouvelle intervention.

- Retour suite à la réunion qui s’est tenue le 21/11/2016. Tout le monde n’a pas été informé de cette réunion de travail sur la monnaie locale (problème de communication et/ou de l’envoi de trop de mails). 
Cette réunion avait pour but de démarrer quelque chose sur le travail de la MLC. 

Pour travailler sur la MLC, il y a besoin d’une rigueur et d’une méthodologie. Besoin de coordonner / organiser les choses. 

Deux points de vue divergents sur le travail de mise en place de la MLC : 
1er point de vue : besoin de créer un grand collectif pour commencer à travailler sur la charte ; nécessité de créer des tables rondes, de se faire connaître 
2ème point de vue : besoin de travailler une première ébauche de charte avec le collectif déjà constitué aujourd’hui pour savoir de quoi on parle ; car « si on est 200, le travail sera encore plus difficile à mener ». 


On peut commencer à réfléchir, récolter des idées, construire un groupe de travail pour constituer des bases. 
Question de 1er point de vue : Comment faire adhérer de nouvelles personnes à une Charte déjà élaborée ? 
Exemple de la ville de Tours où une MLC s’est créé « LAGABAR » / en Suisse MLC « levallée » avec environ 80 personnes et un réseau de 200 associations / entreprises. 
A Poissy, un membre de notre collectif tente de passer par un collègue pour avancer sur la création d’une MLC, n’arrivant pas à réunir des participants pour constituer un collectif. 
L’important est donc de définir des objectifs et un cadre de notre MLC. 


Autre question importante : La question du périmètre de notre action MLC ? 
Si notre périmètre n’est que Cergy, y a-t-il assez de commerçants ? 
La question d’une MLC Ile de France n’a –t-elle pas plus de sens ? car plus d’entreprises, de fournisseurs…. 
Importance de la question du choix du territoire : Faire connaître notre projet sur le Territoire. 
Idée : Aller dans toutes les villes de l’agglo de janvier à juin 2017 pour enrichir notre réflexion  
 

 Autre question :

- MLC avec l’agglo + Confluence (nord Yvelines) ? 
- MLC régionale comme la Pêche ?? 


Invitation à la journée de la monnaie à Carrières sous Poissy, le samedi 18 février 2017 : Programme : en matinée des jeux sont proposés autour de différentes formes de partage, le troc, le crédit mutuel… Repas Partagé. Spectacle « Par ici la monnaie » et rencontre avec différents acteurs comme l’ Agora, le sel, le copec, le vir… Débat « la monnaie actuelle » 
 
⇒  La difficulté première ce n’est pas d’avoir une MLC mais il faut répondre à une question essentielle : Que voulons-nous faire de notre MLC ? Quel est l’objectif de notre MLC ? 


La MLC = favoriser les circuits courts = producteur local. Sin on travaille au niveau de la région IdF, cela devient un gros travail…. 
Il est important de faire un diagnostic : 

  • des pratiques des personnes
  • des entreprises pour comprendre comment ça fonctionne et ainsi mieux définir le périmètre de notre MLC. 

En plus des entreprises, il est important de penser aux sociétés/ associations de services. 
 

⇒ Proposition de groupes de travail : 
1) travail sur la communication extérieure  
2) travail sur le diagnostic du tissu économique, diagnostic des pratiques économiques, des acteurs 
3) travail sur un recensement des MLC existantes et des chartres  
 

TOUR DE TABLE : Pour vous c’est quoi une MLC ? 
- Favoriser les échanges locaux 
- Outil pour échanger localement et faire croître l’activité économique locale 
- Empêcher la spéculation 
- Passer de la ville productrice au lieu de la ville consommatrice 
- Outil de communication 
- Economie solidaire, favoriser le lien social et les échanges 
- Participe à construire une civilisation et à se réapproprier le pouvoir 
- Nouvelle forme d’échanges 
- Aspect de relocalisation, aspect pédagogique 
- Inverser la tendance, aller à l’encontre du système actuel 
- Favoriser les circuits courts, la coopération et la solidarité 
- Transparence et démocratie 
- Redynamiser le local 
- Résilience du système monétaire 
- Outil citoyen pour se réapproprier du pouvoir 
- Echanger autre chose que l’euro 
- Valoriser les compétences et les connaissances de l’autre 
- Manger mieux, avoir une meilleure santé 

Fin de la réunion où l’on propose que chacun puisse s’inscrire sur l’un des trois groupes de travail pour avancer : 

Autres informations : un groupe de travail est constitué pour un projet de magasin coopératif 

Prochaine réunion le 12 janvier 2017. 

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
×